Interview de Frédéric, futur diacre de Notre-Dame-de-Lourdes

Interview de Frédéric, futur diacre de Notre-Dame-de-Lourdes
Écrit par Patricia Kaplan Date : 05 Octobre 2020 Catégorie : Actualités

Dimanche 25 octobre, la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes aura la joie d’avoir un paroissien ordonné diacre.
Il s’agit de Frédéric Henry qui nous a fait l’honneur d’une interview.

  • Frédéric, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis né il y a 59 ans à Saint-Denis… de La Réunion ! Donc à la fois africain et ultramarin. Cependant mes racines familiales sont en Lorraine à Commercy. Nous sommes arrivés aux Pavillons-sous-Bois depuis plus de quatre ans, venant de la proche Normandie.
J’ai fait des études d’ingénieur BTP, un peu comme le fils du charpentier qui évoque souvent les questions de construction dans les évangiles !
Marié depuis 32 ans à Laurence, nous avons cinq enfants et bientôt quatre petits-enfants.

  •  Qu’est-ce qu’un diacre ?

C’est d’abord un serviteur de Jésus-Christ pour ses frères et l’Église, à l’image du Christ serviteur. Il s’appuie sur un trépied : la liturgie, la Parole et surtout la charité.
Il reçoit le premier degré du sacrement de l’ordre.
Comme il est souvent marié et dans le monde professionnel, sa mission est d’être aux portes de l’Église pour accueillir ceux qui sont au seuil.

  •  Pourquoi avoir choisi d’être ordonné diacre ?

Au départ, on ne choisit pas d’être diacre, on est interpellé, par exemple par son curé.
Pour ma part, j’ai été interpellé par Monseigneur Nourrichard, évêque d’Evreux car à l’époque j’habitais dans ce diocèse.
Ensuite, il y a un temps de discernement sur une ou plusieurs années, en discrétion, afin de prendre conscience de cet appel et d’y répondre par un oui ou par un non en toute liberté.
Pour moi, cela a été une grande joie et le oui a été facile.

  • Avez-vous suivi une formation pour devenir diacre ?
Comme on engage dans certains domaines l’autorité de l’Église, il est important d’être formé. Et notre intelligence a aussi besoin d’être éclairée pour croire et aimer.
De mon côté, j’ai repris des fondamentaux de la foi en Normandie, au monastère du Bec Hellouin puis une fois arrivé en région parisienne, j’ai suivi la formation en vue du diaconat pendant quatre ans avec d’autres personnes interpellées et appartenant à des diocèse de la région parisienne. Après l’ordination, il y aura encore deux ans de formation. Cette formation se fait en lien étroit avec l’équipe d’accompagnement du diocèse.
Laurence, ma femme, a suivi toutes les formations car le jour de l’ordination, elle devra donner en toute conscience son accord.
Les cours ont porté sur de très nombreux sujets : Bible, exégèse, sacrements, christologie, théologie morale, etc. Il y eut aussi de nombreuses rencontres : aumônier de prison, aumônier de roms, évêques, franciscains, théologiens, liturgistes etc. Ce fut passionnant !
  • Quel rôle allez-vous jouer dans votre paroisse en tant que diacre ?

Le rôle que me donnera mon évêque. Le diacre dépend en effet directement de son évêque qui, après avoir consulté diverses personnes, donne au nouveau diacre une lettre de mission à l’issue de la célébration d’ordination.

  • Pouvez-vous citer une parole de Dieu qui vous marque ?

Celle de mon mariage avec Laurence : « C’est moi qui vous ai choisis afin que vous partiez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. » (Jn 15)

  • Quelle figure biblique, quel saint vous inspire particulièrement ?

Je prends Saint Jean-Baptiste qui se réjouit de la venue du Christ dès avant sa naissance, qui saura s’isoler et prendre du recul, qui annoncera le Christ et s’effacera devant lui, qui dira la volonté de Dieu sur le mariage jusqu’au don de sa vie.

  • Quel conseil donneriez-vous à un homme pensant devenir candidat au diaconat ?

Confiance : si Dieu le veut, tu seras ordonné.

  • Avez-vous une parole à exprimer aux paroissiens de Notre-Dame-de-Lourdes ?

« Confiance » (encore !)
Confiance dans l’Église pour suivre le Christ ressuscité.

Nous remercions Frédéric pour ce témoignage et pour son engagement au service de l’Église, prions pour que le Seigneur le guide dans sa nouvelle mission.

Nous partageons la joie de l’ordination de Frédéric qui aura lieu le dimanche 25 octobre à 15h30 en la basilique-cathédrale Saint-Denis.